Historique de la Fanfare la Jeunesse Niçoise

  • Il y a plus de quatre vingt cinq ans il y avait alors à Nice deux sociétés musicales aujourd'hui dissoutes :

L'Harmonie des enfants de Nice fondée en 1893, L'Harmonie du Vieux Nice créée en 1926, cette dernière eut une très courte existence

En 1927,  un passionné de la Musique Monsieur Félix SIMON, musicien et administrateur dévoué, eut l' idée entouré de quelques amis de créer une société musicale. Pour celà ils orientèrent leur recrutement vers les deux sociétés dissoutes et c'est ainsi que le regroupement des membres des Harmonies des Enfants de Nice et celle du Vieux Nice, donne naissance dans la vieille Ville, au coeur même de la ville de Nice, à une formation devenue si chère à tous les Niçois.

Cette formation musicale débuta le 3 Mars 1927, sans appellation, il était cependant nécessaire de lui octroyer un nom digne de la Capitale Azuréenne. Pour la faire connaître un défilé fut organisé un dimanche matin d'octobre 1928, parcourant les rues étroites de la VIEILLE VILLE se dirigeant vers le cours Saléya ou se tenait le marché central niçois, les jeunes musiciens et les adultes qui les encadraient furent acceuillis par des acclamations. Aux applaudissements, des cris fusaient de toutes parts parmi lesquels "Voilà la Jeunesse Niçoise" le mot voilà ayant été rayé LA JEUNESSE NICOISE trouva ainsi son nom, baptisée par cette même population niçoise qui l'admirait

Classée école de Musique sous le numéro 6-114, elle est régie par le ministère de l'Education nationale et placée sous le contrôle de l'Inspection Académique de Nice.

Affiliée à la Confédération Musicale de France, à l'Union des Fanfares de France, elle l'est également auprès de la Fédération des Sociétés Musicales, Folkloriques Artistiques et Chorales du Comté de NICE et des ALPES MARITIMES.

Son but essentiel est :

  • d'attirer les jeunes gens, ce qui en fait une Oeuvre d'Education Populaire et Sociale par la culture de l'art Musical.Ses adhérents y étant initiés par les cours de solfège et d'Instruments de Musique dont la diversité de ces derniers permet aux jeunes musiciens un large choix.
  • d'entretenir de très bons rapports avec les hautes institutions musicales nationales, le Conservatoire de Musique de Nice, la fédération de Sociétés Musicales, Folkloriques Artistiques et Chorales du COMTE DE NICE et des ALPES MARITIMES, avec toutes les Sociétés où elle apporte son concours toutes les fois qu'elle est sollicitée.

Son fichier met en relief un nombre important de Membres qui au nombre de plusieurs milliers ont servi dans les rangs de LA JEUNESSE NICOISE, sans compter ceux qui servent actuellement.

Parmi ceux ci, l'education musicale en a amené certains à faire de la musique leur propre métier citons au passage Messieurs Aimé BARELLI, trompétiste de réputation internationale, le capitaine DELGUIDICI,  Chef de Musique de la VII° Région Militaire à Marseille.

Les différents présidents de la JEUNESSE NICOISE ont tous occupé une place devant les pupitres de la Société qu'ils ont administré avec un dévouement désintéressé afin de servir sa noble cause, sans oublier les chefs de Musique, les Chefs Clairons et Tambours, qui toujours à la hauteur de leur tâche ont beaucoup de mérite.

LES PRESIDENTS de la fondation à aujourd'hui :

Monsieur ROUX Fondateur - Monsieur PAVESI Fondateur - Monsieur l'Abbé ISNARD - Monsieur l'Abbé PIZARELLI - Monsieur L'Abbé Isnard - Monsieur PISCEDDA - Monsieur MAGNONE Fondateur - Monsieur BERETTA - Monsieur MAGNONE - Monsieur PAVESI - Monsieur TRAVOSTINO - Monsieur A. LATHIEZE - Monsieur Henri GAL - Madame Valérie CHANDELIER - Madame Agnés CERETTO (actuellement en poste)

Leurs efforts n'ont pas été vains, car tous les présidents les Chefs de Musique, Clairons et Tambours ont obtenu les plus hautes distinctions musicales relatives à la défense de l'art Musical. Les qualificatifs de courage, de dévouement, abnégation bénévole ont été et sont les qualités de ses dirigeants qui se sont sacrifiés et se sacrifient avec joie, mais dont l'ambition est de vouloir perpétuer la vie de l'institution.

Voilà 85 ans d'existence sans cessation d'activité, jouissant d'une très grande réputation de la population niçoise et très sympathiquement connue dans toute la région, que la Société Musicale LA JEUNESSE NICOISE , fière de son passé, voit l'avenir sans crainte grace au dévouement de sa Présidente Madame Agnés CERETTO

1927 - 2007 que de chemin parcouru, riche en évènements durant 85 ans, avec la seule ambition que Vive LA JEUNESSE NICOISE - Harmonie Fanfare.